Historique

Les archives générales du Royaume font état d'un document établit par M. Capiau de Wasmes faisant état le 24 août 1914 d'une ambulance de 80 lits installée dans les dépendances du charbonnage ( 10 de griseul) à Wasmes suite à l'attaque allemande à 04 heurs du matin. Nous citons: " ayant appris la présence de nombreux anglais cachés par les habitants de Wasmes, M. Capiau part en tournée d'exploration, les poches bourrées de brassards de Croix rouge et de bandes de pansement. Le procédé employé pour les tirer d'embarras consistait à confectionner des bandages postiches à un soldat, donner à un autre un brassard de Croix rouge et les envoyer, l'un soutenant l'autre, à l'ambulance. La ils étaient mis au lit et confondus avec les autres blessés, le contrôle allemand n'étant pas organisé. Après quelques jours, le Colonel J.A.C. Gibbs, blessé et soigné à l'ambulance, organise régulièrement 2 à 3 départs ( à 4h du matin) de groupes de soldats valides ou convalescents vers le front des armées..." fin de citation. L'origine de la polyclinique actuelle remonte à une infirmerie de charbonnage transformée en ambulance.

La Nouvelle Polyclinique du Borinage ASBL anciennement O.M.S.B. a été instituée  par des  personnes animées d'un sens de la solidarité . Reprise depuis 2001, l’établissement fonctionne depuis lors comme une entreprise familiale traditionnelle au niveau du personnel et des professionnels de la médecine qui assurent son activité. Elle  comporte une installation de base complète répartie dans 10 cabinets, les soins donnés permettent aux malades de repartir dès l'acte technique ou la consultation finie...d'où  un risque d'infection et une angoisse fortement diminués... sans parler du coût. Depuis 2001, la Polyclinique du Borinage est dirigée par l'ingénieur Michel Ponchon.